L'Arche-Haiti - 1975

En 1975, Monsieur Cantave, alors ambassadeur d'Haïti au Canada, invite Jean Vanier, fils de l'Honorable Georges Vanier, gouverneur général du Canada de 1959 à 1967, à venir fonder une communauté de L'Arche en Haïti. 

WhatsApp Image 2021-12-02 at 11.47.35 AM.jpeg

Dès l'origine, les Haïtiens prennent en main la fondation de L'Arche sur l'île.

Le 8 juillet, quelques mois après une première visite de Jean Vanier en Haïti, le premier foyer ''Kay Sen Josèf'' ouvre ses portes en accueillant Jean-Robert Bélizaire qui devient ainsi l'un des fondateurs de L'Arche-Haïti.

 

De 1975 à 1978, Jean Vanier vient 3 fois par année en Haïti. Comme il était arrivé en France lors de la fondation de la toute première communauté de L'Arche en 1964, de nombreux jeunes attirés par le leadership de Jean Vanier fréquentent L'Arche Carrefour. Parmi ces jeunes, il y avait Jaqueline Sanon.

En 1978, L'Arche est invitée dans le village de Chantal à 180km au sud-ouest de Port-au-Prince. L'Arche Chantal institue alors un programme de visites à domicile pour apporter aide et soutien aux familles ayant un enfant touché par un handicap mental. La communauté de Chantal voit le jour en 1980.

Avec le même objectif, L'Arche Carrefour fonde ensuite l'école Kè Kontan dans le but de créer un service permettant la prise en charge du développement d'enfants souffrant d'un handicap mental.  

L'Arche Haïti est membre de la Fédération Internationale de L'Arche qui compte aujourd'hui 152 communautés, 16 projets de communautés dans 37 pays.

Le 12 janvier 2010, au moment du tremblement de terre, L'Arche Carrefour était très insérée dans son milieu. La peur du handicap mental s'était largement estompée pour laisser place au respect et à l'amitié. De nombreuses personnes du voisinage ont trouvé à L'Arche un abri sécuritaire durant les longs mois qui ont suivi cette terrible catastrophe.

Après avoir vu ses bâtiments détruits, la communauté de Carrefour inaugurait ses nouveaux locaux, le 13 mars 2011, grâce à la générosité et la solidarité de nombreux donateurs et donatrices.